La pomate – jardinage urbain

La lecture d’un article de la société d’horticulture de Bas-Léon, en Bretagne,sur la pomate, m’avait inspiré cet hiver. La pomate, c’est une tomate greffée sur une patate. Étant tous deux de la même famille (les solanacées), la tomate et la patate sont compatibles et peuvent pousser ensemble, sur un même plant.

L’article en question: http://hortimail.over-blog.com/article-pomate-pommes-de-terre-et-tomates-sur-une-meme-plante-106015480.html

Ce qui est bien avec cette combinaison, c’est que ça permet à ceux qui n’ont pas beaucoup d’espace de combiner la culture des tomates-cerises avec un plant de pommes de terre. Je sais, ce n’est pas « rentable » au niveau monétaire, les patates, me direz-vous, ça coute rien. Mais bon, tant qu’à faire pousser des tomates, pourquoi pas en profiter pour AUSSI faire pousser des patates dans le même bac/pot? 🙂 On joint l’utile à l’agréable, rien de meilleur que des bonnes patates fraîches.

Et surtout, je suis un homme de défi. J’avais bien envie de voir si j’y arriverais moi aussi, à greffer une tomate sur un plant de patate.
Alors, ça y est, j’ai suivi les instructions et je me suis lancé.

 

Les pré-requis - un plant de tomate pour les boutures et des patates germées

Les pré-requis – un plant de tomate pour les boutures et des patates germées

Patates germées

Les patates germées, avant greffage et transplantation

boutures de tomates

Mes boutures de tomates, des Whipper Snapper, des tomates cerises hâtives

les pomates

Les tomates, greffées sur leurs hôtesses patates

la pomate rempotée

La pomate rempotée – surtout on n’enterre pas le point de greffe tout de suite

C’est dans deux semaines que je verrai si mes greffes ont repris. D’ici là, je les garde à l’ombre, avec un taux d’humidité élevé.

Instructions:

  • On laisse pousser des patates en leur gardant un seul germe.
  • On greffe ensuite à l’anglaise des « gourmands » de tomates cerises d’environ une dizaine de centimètres. On attache avec une pince ou du ruban adhésif qui s’enlève facilement (sinon du buddy-tape, comme je l’ai fait).
  • Sans enterrer le point de greffe, on laisse guérir pendant environ deux semaines, à l’ombre voire même dans un milieu assez humide pour ne pas que les greffons ne se dessèchent. Moi je leur mets un sac de plastique avec des petits trous pour que ça respire.
  • Quand on voit qu’un cal s’est formé, on enterre le point de greffe et on laisse la tomate se faire ses propres racines, puisque les patates seront prêtes avant les tomates. Dans les champs de patates, les plants (verdure) se flétrissement assez rapidement et on veut que la tomate puisse continuer de pousser et produire d’elle-même vers la fin de l’été.
  • Dernier point, il est recommandé d’utiliser des tomates cerises, pour se rapprocher le plus possible des fruits naturels que produisent parfois les patates. Car oui, des pommes de terre, ça fleurit et ça produit occasionnellement des fruits.

Bon jardinage! Je mettrai des photos plus tard des résultats.

Publicités

2 réflexions sur “La pomate – jardinage urbain

  1. en date du 12 mai, une réussite, un échec et un incertain (sur trois). Je comprends maintenant pourquoi on suggérait l’application de fongicide (bouillie bordelaise soufrée). Étant donné que les plantules sont placées en vase clos et humide pour éviter le dessèchement, ça laisse la porte ouverte aux moisissure. Mon échec, c’est un flétrissement du à une moisissure. Sinon, j’ai au moins un succès. Yéé!

  2. En date du 25 mai, un seul survivant. Je l’ai « renchaussé » en lui rajoutant de la terre pour que la partie tomates se fasse ses propres racines. Le point de greffe était guéri. J’ai du enlever des repousses de la patate, qui cherchait à se faire de nouvelles têtes non-greffées. Sinon, c’est un succès! Mon taux de réussite n’a pas fracassé de record cette fois, mais je suis quand même content. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s