50 greffes et une surprise

Ça y est, je suis en pleine saison des greffes (comme vous pouvez le constater) 🙂

Greffes de mai - photo par René Jetté

Greffes de mai – photo par René Jetté

J’ai passé la fin de semaine dernière à greffer des boutures de toute sortes. Le tout,  sur des porte-greffe résistants à la sécheresse et au froid, le genre de conditions que l’on retrouve à mon verger au climat de montagne.

Je me suis acheté un petit sécateur « oméga » – qui fait davantage des coupes en forme de « V » mais quand même – que j’ai bien apprécié. Son seul défaut, il faut que la bouture et le porte-greffe soient de même calibre. Toutefois, je l’ai bien apprécié, il m’a permis de sauver bien du temps.

J’ai aussi fait plusieurs greffes anglaises (surtout) et quelques greffes en couronne et écussons. Mes plantes greffées: des pommiers, poiriers, cerisiers, pruniers, coings et néfliers.

Restera à voir si le succès sera au rendez-vous!

Particulièrement avec mes greffes que j’ai réalisé à l’aide de mon nouvel outil. Celui-ci créé une zone de contact relativement petite  entre les greffons et greffés, ce qui fait que j’ai tout emballé les greffons afin d’éviter les pertes d’humidité (cire pour certain, buddy tape pour d’autres). Bien hâte de voir quel sera mon taux de réussite – y’a toujours aussi les problèmes d’incompatibilités inconnues, de pommiers sur pommetiers par exemple, mais bon, on verra pour ça aussi.

Ouil de greffage « omega » de chez Lee Valley

La surprise, c’est que j’ai réussi une greffe de poire sur amélanchier! 🙂 J’en avais essayé trois, dont deux sur du bois trop vieux (échec) alors que celle qui est en train de reprendre est une greffe de bourgeon à œil dormant de l’été dernier d’un Seckel Hâtif sur du bois vert et vigoureux (nouvelle repousse d’une souche). C’est vraiment génial! Étant donné que l’Amélanchier est buissonnant, il devrait conférer au poirier son port plus trapu ainsi que sa mise à fruit tout aussi hâtive. Et comme je l’ai lu je ne sais plus où (probablement sur un forum), pour que la greffe fonctionne, il faut que l’amélanchier conserve au moins une partie de branche vraie, sinon il finit par rejeter le greffon étranger.

À suivre… (je mettrai des photos très bientôt de mes « expériences »).

Publicités

2 réflexions sur “50 greffes et une surprise

  1. Finalement, je suis assez content de l’outil, quoique les greffes doivent vraiment être faites sur un porte-greffe très vigoureux. Aussi, les greffes doivent être idéalement plutôt courte et doivent absolument être recouvertes de cire ou de plastique, sinon elles échouent (la cire est préférable, le plastique peut favoriser la pourriture/moisissure).
    Donc, à recommander, mais pour greffeurs expérimentés seulement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s