Les framboises noires de Lévis

Wow! Moi qui pensait que ces fruits n’existaient que dans le sud de l’Ontario, j’ai fait une découverte extraordinaire hier. Il pousse à l’état sauvage des framboises noires en plein cœur du vieux Lévis, tout près de chez moi, de l’autre côté du Fleuve.

Framboises noires de Lévis

Framboises noires trouvées à Lévis

En fait, la découverte revient à mon amie, qui était convaincue d’avoir trouvée des mûres sauvages près de chez elle, sur un terrain municipal appartenant à hydro-Québec. Elle avait remarqué les petits fruits noirs en faisant prendre la marche de son chien.
Étant passé faire un tour hier, je l’ai accompagnée dans sa promenade journalière, curieux de voir les mûres en question, étant donné que j’en ai déjà récupéré ce printemps de St-Tite. Elle m’avait confirmé que cette variété était très épineuse, donc forcément différente de la mienne.
Une fois sur place, j’ai constaté que les petits fruits étaient différents et aussi la plante. D’abord, les feuilles de mûres ont cinq lobes, alors que cette plante n’en avait que trois. Ensuite, les fruits ne goutaient pas la même chose, plus parfumés et sucrés que ceux d’une mûre. Enfin, en les récoltant, le coeur ne reste pas dans le fruit, comme pour une mûre.
Conclusion: c’était une « talle » de framboises noires qu’elle avait découverte. La confusion n’est pas surprenante! Peu de gens savent que les framboises noires existent et en plus, les fruits des framboises noires et des mûres se ressemblent terriblement.

Le quartier du vieux Lévis recèle beaucoup de plantes fruitières ancestrales, cachées dans les cours arrière des maisons centenaires. La plupart de ces arbres fruitiers sont des variétés traditionnelles; hier encore, j’ai vu plusieurs pruniers damas (pruneaux) et mirabelles qui produisent encore généreusement après des décennies. Des pommiers, des poiriers – aux noms oubliés qui produisent tout autant. Mon hypothèse de l’origine des framboises noires, c’est qu’elles ont été plantées. Un amateur habitant dans le coin, les auraient planté chez lui/elle, quelque part entre maintenant et le siècle dernier. Les plants ont survécu tout ce temps et ont même prospéré dans ce sous-bois accueillant.

Alors, Wow! Des framboises noires à Québec! Ça a fait ma fin de semaine.

D’autant plus que vu qu’elles produisent assez tardivement (d’habitude ça produit en juillet), ça veut dire que c’est peut-être une variété de framboisier à production continue ou « remontant » (« everbearing » ou « primocane fruiting » en anglais) – je vous recommande ce texte de Michel Lareau pour en savoir plus à ce sujet: http://www.agrireseau.qc.ca/petitsfruits/documents/Framboisiers%20remontants.pdf

C’est certain que si je repasse dans le coin cet automne (ou au printemps prochain), je m’en récupèrerai quelques plants. Le sous-bois ne devrait pas trop en souffrir. Et d’ici là, j’ai précieusement gardé quelques fruits dont j’ai récolté les graines. J’aurai certainement le plaisir d’en faire pousser au printemps prochain, tout comme je l’ai fait pour les mûroise (hybride mûres x framboises) au printemps 2014.

Je dois bien l’avouer, j’aime toujours ça faire pousser des graines au printemps. Ça m’aide à patienter en attendant le jardinage du printemps et d’été! 🙂

Je termine avec un article/blogue sur la distinction entre les mûres et les framboises noires. Plusieurs ont été écrits sur le sujet, alors je ne réinventerai pas la roue, sauf qu’une distinction importante souvent oubliée, c’est les feuilles.  Dans mon cas, mes plants de mûres ont des feuilles à cinq lobes, alors que mes framboisiers ont invariablement trois lobes seulement.

http://leblogdegrandmerecinderella.blogspot.ca/2009/08/framboises-noires-et-mures-cest-pas.html

et

http://www.wikihow.com/Tell-Raspberries-and-Blackberries-Apart

Publicités

2 réflexions sur “Les framboises noires de Lévis

  1. Bonjour,

    j’aimerais bien connaître l’endroit où tu as trouvé les framboises noires parce que j’en voudrais dans mon jardin.

    • Bonjour Anna,
      J’ai récolté les graines et fruits sur des plants sauvages près de chez mon amie qui habite Lévis. Je ne connais pas le nom de la rue.
      C’est certain que tu pourrais avoir des variétés de framboises noires à fruits plus gros dans une pépinière comme la Pépinière ancestrale. Sinon contacte moi en PV et j’essaierai de retrouver l’endroit avec Google map.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s