Connaissez vous les mûroises ou mûres de Logan?

Avant l’an dernier, je n’avais jamais entendu parler de muroise, un fruit généreux et qui peut atteindre jusqu’à 5cm de long.

mûroise – source: http://www.plantes-et-nature.fr

Mûroise en production, variété Medana – source: http://passionpotager.canalblog.com/archives/p410-10.html

Il s’agit d’un croisement entre des mûres (ronces du Pacifique ‘Aughinbaugh’) avec un framboisier. La croisement n’est pas arrivé spontanément, mais a bel et bien été créé de toute pièce par un horticulteur américain de Californie en 1881, James Harvey Logan (d’oû le nom Loganberry en anglais). Non, aucun lien ici avec le fameux X-Men Wolverine, aussi connu sous le nom de Logan. Mais avec un pareil nom, elle était prédestinée à ce que je la remarque.

La mûroise (Wikipédia en français)

Longanberry (Wikipédia en anglais, pas mal plus complet comme info)

Je voulais vous partager cette découverte, puisque les mûroises sont plutôt méconnues et produisent pourtant abondamment: 7 à 8 kg par plants, avec une production échelonnée sur une période de deux mois. L’idéal, donc, pour un jardin familial avec optique d’autosuffisance ou de production continue en permaculture 😉
Mais ces mêmes avantages sont aussi un inconvénient pour la culture commerciale, puisqu’on ne veut pas d’une plante qui produit en continue sur une longue période et qui nécessite plusieurs cueillettes. C’est probablement ce qui fait que cette plante n’a jamais été commercialisée.

De plus, la plante n’a pas que des qualités: elle produit une dizaine de tiges qui poussent de 2 à … 10m (5 à 30 pieds) par année, et de façon plutôt indisciplinée de surcroit.  Dans les endroits plus chauds, on la fait souvent pousser palissée, sans se soucier du froid de l’hiver. Par contre, à Petit-Saguenay en zone 3, j’ai l’intention de l’hiverner sous la neige, au sol. De toute façon, la plante est naturellement rampante. La deuxième année, les branches (qui seront alors productives) seront attachées ou palissées à des fils de fer à un angle de 45degré, afin de permettre aux fleurs et aux fruits de pendre et ainsi d’en faciliter la récolte.
Enfin, je n’invente rien, la technique est inspirée d’un document que j’ai lu sur le web traitant de la culture des mûres dans les prairies.

Et en lisant wikipedia en français, c’est exactement la méthode de culture proposée.

Voici de quoi avaient l’air mes mûroises la semaine passée, après avoir installé un géotextile pour les empêcher d’envahir mon verger. C’est que les mûroises se propagent comme les mûres, c’est à dire par des racines au bout des tiges, à la fin de l’été. Je devrai donc les garder à l’œil. Assez incroyable, quand on pense qu’au printemps, les mulots avaient TOUT MANGÉ et que je pensais même pas que mes plants allaient repousser!

IMG_4287 muroise

IMG_4288Et bon, dernier détail, je sais, c’est des semis et on dit que les semis sont nécessairement inférieurs au parent. Mais bon, il y en avait dix au total. J’en aurai bien au moins un qui sera un peu supérieur à ses amis! Déjà, j’ai un plant qui semble avoir des tiges plus pourpres, tout comme le font les framboisiers noirs. Peut-être aurai-je des fruits qui seront plus foncés dans le lot? Malheureusement, je n’aurai la réponse que l’an prochain.

Assez incroyable, quand on pense que tout ça est parti de petites graines pas plus tard que l’an dernier!

SONY DSC

Mes semis de mûroise, printemps 2014

Sinon, un petit suivi de ce qui se passe à mon verger. Oui, j’aurai bel et bien des baies de kiwi! Les petits fruits se sont formés et j’en ai compté environ une douzaine. Alors ça, c’est super.

IMG_4348

Par contre, j’étais un peu déçu, mes prunes ont avorté. C’est vrai que mon arbre n’est pas très gros encore, alors il me faudra être patient encore au moins un an.

Alors que Oh! Surprise! J’aurai mes premiers fruits de coing japonais cette année! 🙂 De mes quarante plants (environ) de coing japonais plantés au printemps 2014 (semis de 2013), deux ont fleuri. Je les ai pollinisés et… Tadam! Recettes en vue!

IMG_4145 IMG_4146

Bon jardinage! 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Connaissez vous les mûroises ou mûres de Logan?

    • Bonjour Steve,

      Les miens ont été plantés à partir de graines et sont donc tous différents, mais surtout très épineux. Si quelqu’un peut trouver la variété sans épines, ça serait vraiment mieux. En attendant, il y a cet endroit qui en vend sous l’appellation Tayberries (un hybride de loganberry et de framboises noires) et c’est seulement 9$ (plus taxes, plus transport j’imagine…)

      http://www.whiffletreefarmandnursery.ca/product_p/tay001.htm

      Si j’ai une chose à recommander, c’est de bien espacer les plants. Un seul plant peut facilement couvrir 2 mètres de chaque côté (12 pieds), donc il leur faut beaucoup d’espace. On les laisse courir sur le sol la première année et la neige les protège. On les attache la seconde année et c’est sur ces branches qu’on a nos fruits.

      Moi j’en ai une douzaine à l’essai, tous des semis. Je verrai ceux (ou celui) qui fonctionne bien et pourrai éventuellement en partager.
      Et d’ici là, il me reste encore beaucoup de graines aussi, bien que celles-ci doivent être stratifiés avant d’être plantées.

      Alain

  1. Pingback: Muroise X – résultats et bilan – Poires, fruitiers et Permaculture à Petit-Sag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s