le temps des boutures en vert ou de bois semi-aoûté

Le temps file, déjà en août et à chaque visite de mon verger, je me demande toujours par commencer. Il y a toujours tant à y faire.

J’ai déjà pu faire quelques récoltes; les petits fruits, cassis, fraises, framboises de saison et même quelques premières cerises. Par contre, pour les pommes, poires, prunes et raisins, il faudra encore patienter.

IMG_5149

Première récolte de cassis ainsi que de quelques groseilles sauvages

IMG_5242

Les poires John qui murissent doucement

IMG_5172

Les pommes Norland seront bientôt prêtes (j’avoue en avoir déjà croqué une ou deux)

Et à chaque mois, différentes opportunités se présentent, comme celle en août de multiplier ses plantes gratuitement. En œil dormant sur porte-greffe, bien sur, mais aussi par bouture de bois vert ou de bois semi-aoûté. Un geste simple, qui ne nécessitant souvent que quelques minutes de son temps,
La technique fonctionne entre autre pour plusieurs variétés de petits-fruits; cassis, groseilles, gadelles, vigne aussi je crois. Et plusieurs autres que je n’ai pas essayé encore.
Pour ce faire, il suffit de récolter un bout de pousse neuve d’au moins 15-20cm, d’en effeuiller la partie du bas et de la replanter presque entièrement dans un endroit humide en ne laissant que quelques feuilles afin de limiter l’évaporation et à l’ombre, afin de lui laisser le temps de doucement se refaire des racines.
C’est ce que j’ai fait avec mes cassis et kiwi.

Voici un petit vidéo intéressant sur comment bouturer un kiwi à l’étouffé (en vert):

http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/bouturer-le-kiwi

Sur le bouturage en général (vidéo très instructif) Avec Nicolas BOEHM des « Jardin Passagers » du parc de la Villette (tiré de youtube)

https://www.youtube.com/watch?v=EWpCKc8N0XU

Notez que dans ce deuxième vidéo, on parle de pralinage, alors qu’on peut aussi fabriquer nous même une hormone de croissance naturelle à base de saule. Voici la recette (celle-ci, tirée du web et pas encore testée):
Hormone de croissance naturelle de saule
source: http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/trucs-astuces/hormones-de-bouturage-naturelles
« Afin de disposer d’hormones de bouturage à bon compte, il suffit de couper des rameaux de saule et de les faire tremper une nuit entière dans un peu d’eau. Il ne vous reste, ensuite, qu’à humecter de ce mélange la base de vos boutures ».

Autre source en anglais:
How to Make “Willow Water”
Source: http://deepgreenpermaculture.com/diy-instructions/home-made-plant-rooting-hormone-willow-water/
Here is the procedure for making willow water:
1. Collect young first-year twigs and stems of any of willow (Salix spp.) species, these have green or yellow bark. Don’t use the older growth that has brown or gray bark.
2. Remove all the leaves, these are not used. Don’t waste good green material though, compost the leaves or throw them in the garden as mulch.
3. Take the twigs and cut them up into short pieces around 1″ (2.5cm) long.
4. The next step is to add the water. there are several techniques to extract the natural plant rooting hormones:
a) Place the chopped willow twigs in a container and cover with boiling water, just like making tea, and allow the “tea” to stand overnight.
b) Place the chopped willow twigs in a container and cover with tap water (unheated), and let it soak for several days.
5. When finished, separate the liquid from the twigs by carefully pouring out the liquid, or pouring it through a strainer or sieve. The liquid is now ready to use for rooting cuttings. You can keep the liquid for up to two months if you put it in a jar with a tight fitting lid and keep the liquid in the refrigerator. Remember to label the jar so you remember what it is, and write down the date you brewed it up, and to aid the memory, write down the date that it should be used by, which is two months from the date it was made!
6. To use, just pour some willow water into a small jar, and place the cuttings in there like flowers in a vase, and leave them there to soak overnight for several hours so that they take up the plant rooting hormone. Then prepare them as you would when propagating any other cuttings.
The second way to use willow water is to use it to water the propagating medium in which you have placed cuttings. Watering your cuttings twice with willow water should be enough to help them root.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s