le raifort, plante compagne du pommier, et condiment!

Saviez vous que le raifort est vivace et facile de culture en climat nordique? De plus, cette plante de la famille du chou (brassicacées anciennement appelés crucifères), est excellente pour la permaculture, puisque c’est une plante compagne. Une compagne, c’est une plante qui fait bon ménage avec d’autre. Les compagnes sont donc bonnes à planter pour différentes raisons: pollinisation, racines profondes, plante dissuasive pour les parasites ou maladies ou encore qui aident à garder l’humidité ou puiser l’eau du sol.

IMG_5417

Un plant de raifort à gauche, planté un peu trop près d’un jeune poirier de mon verger – la poudre grise, c’est de la cendre.

Dans le cas du raifort, ce qui m’a tout d’abord intéressé, c’est les racines profondes de la plante, qui aident à puiser l’eau profondément dans le sol afin d’aider à palier d’éventuelles sécheresses dans mon verger non irrigué.

De plus, le raifort est super facile de culture. Il suffit d’un petit bout de racine afin de la propager et ainsi au bout d’un an ou deux, avoir un nouveau plant vigoureux que l’on peut de nouveau propager.

Cette plante, donc, possède de profondes racines qui en font un excellent compagnon des fruitiers. Voici un extrait tiré du site legtux.com(1): « Cette plante vivace de la famille des Brassicacées est connue pour son effet protecteur contre les maladies cryptogamiques des arbres fruitiers, c’est-à-dire celles qui résultent d’attaques de champignons. Armoracia rusticana, le raifort, agirait contre la moniliose, l’oïdium et la cloque du pêcher également. La ciboulette plantée au pied du pommier a les mêmes effets. »

On recommande également de planter le raifort au pourtour des arbres, plutôt que directement à leur pied. Et avec raison, la plante est assez grosse et produit du feuillage d’au moins 40cm, sans compter les racines tout aussi profondes.

Trois ans plus tard et fort de mon succès, je me suis dit qu’il faudrait bien que j’essaie de faire quelque chose avec cette plante, étant donné que j’en avais multiplié et semé un peu partout.

Une fois récoltée, la racine de raifort n’est pas la plus convaincante. Voir par vous même:

Une racine de raifort – tiré de raifort.free.fr

Lors de la cueillette, l’on ne garde que la partie du haut, soit la plus grosse et ensuite l’éplucher avec de s’en servir. On garde donc les petites racines pour repartir d’autres plants.

Ensuite, c’est tout simple. On râpe la racine et on ajout quelques gouttes de citrons.

IMG_5463

on râpe le raifort et on l’utilise à la place de la moutarde

Le résultat, même s’il sent fort lorsqu’on le râpe, est plus doux que je ne l’aurais cru. Il est utilisé comme condiment et remplace très bien la moutarde dans les recettes. C’est d’ailleurs excellent avec le poisson.

Le raifort, une fois râpé, se conserve environ deux semaines au frigo dans un pot, sinon environ six mois dans un sac au congélateur.

IMG_5462

Bonne cuisine!

1. source: http://famille.legtux.org/index.php/fiches-potagers-et-vergers/140-fiches-potagers-et-vergers/fiches-potagers-et-vergers-front-page/503-quinze-plantes-compagnes-pour-les-arbres-fruitiers

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s