Les aventuriers de la pomme « Purdue »

Il était une fois, dans un pays bien enneigé, un chercheur de pommes râres. Un beau midi, alors qu’il fouinait dans le magasin local d’aliments bios à la recherche d’une pomme, d’une poire ou d’un fruit nouveau, il découvrit une jolie pomme rouge inconnue, prénommée « Olympic ». Charmé par son teint rouge vermeille, il ne put s’empêcher de se laisser convaincre de la ramener chez lui afin de pouvoir la croquer. Il se devait d’en savoir plus sur cette mystérieuse étrangère…

La mystérieuse pomme « Olympic »

Une nouvelle variété de pomme! Hourra! Il n’en fallait pas plus pour faire mon bonheur.

Étant de nature curieux, je voulais en savoir plus sur cette pomme dont je n’avais jamais entendu parler. Étant donné qu’elle était plutôt bonne pour une tard conservée si longtemps et goûtée tard en saison, c’était une bonne candidate pour mon verger. Je devais donc en savoir plus.

Mes premières recherches en ligne sur cette dite Olympic ne révélèrent pas grand chose, rien sur les sites officiels de germoplasmes canadiens ni américains. Un vrai mystère cette pomme.

Vu que c’est une pomme du Québec, je cherchai plutôt sur les quelques sites de fournisseurs Québécois que je connais. Euréka! J’avais relativement tôt fait de trouver la pomme en question, vendue par GreenBarnNurseries (désormais Green Barn Farm) à l’île Perrot: http://www.greenbarnnursery.ca/products/primavera-olympic-apple

Première chose que je remarque, la pomme porte deux noms,  Primavera et Olympic.

Bizarre.

Étant donné que la pomme semble plutôt récente et que je ne trouvais rien à propos de Olympic, je continue ma recherche avec Primavera. Rien.

Je tente ma chance avec Primevère.

Bingo! Je trouve enfin que la pomme est une obtention canadienne de 1997 produite par « Agriculture et Agroalimentaire Canada, St-Jean-sur-Richelieu, Québec » – documentée sur le site de cyberfruit.info ici: http://cyberfruit.info/apple/primeveredescriptionf.asp

 

IMG_7014

Olympic – Primavera? Non, c’est Primevère.

Mais ce que j’avais lu ne me satisfaisait pas. Il devait bien y avoir plus. En creusant davantage, – là je commençais à sentir archéologue – je tombe sur cet autre article de Hortscience 1997 publié lors de la sortie de la nouvelle variété: http://hortsci.ashspublications.org/content/32/2/331.full.pdf

Enfin, le trésor que je cherchais, le jackpot. Ce qui m’intéressait ici, c’était de savoir quel était la généalogie de la pomme et surtout, si elle pouvait avoir un potentiel au niveau culture et hybridation à mon terrain (rusticité, résistance aux maladies, généalogie).

Première chose intéressante, la pomme est porteuse d’un des gènes d’immunité contre la tavelure (enfin une majorité des souches connues du champignon pour le moment), le gène Vf. J’étais aussi bien étonné de lire dans cet article que la pomme était en fait un « rejet » non-sélectionné par le célèbre programme de la série PRI (Purdue-Rutgers-Illinois), d’où le nom donné, PRI-mevère.

Ce qui est encore plus intéressant ici, c’est de découvrir que la pomme en question est un « rejet » de la série (PRI 1792-4), la pomme avait été pré-sélectionnée en 1969 mais rejetée en 1971. Elle fut tout de même envoyée à Frelighsburg au Québec en 1979 et retenue pour sa sortie dans la belle province.

J’étais bien content d’y lire que ses parents étaient un pommier inconnu de moi, Graham, croisé avec 597NJ1, mais surtout que ce deuxième était un pommier porteur du gène Vf d’immunité contre la tavelure.

IMG_7029

J’ai récupéré une vingtaine de graines dont j’espère un ratio de 1:1 de plantules résistants à la tavelure.

Ne restait plus qu’à en savoir plus sur cette nouvelle pomme énigmatique, Graham. Encore une fois, je ne trouvais rien.

Après avoir épuisé toutes mes idées (malus Graham, Graham apple, Apple Graham) sans résultants, il me vient une idée. Étant donné que la pomme vient des États, je trouverais peut-être quelque chose sur le germoplasme Américain. Leurs variétés ne sortent souvent pas en cherchant via les engins de recherches.

Justement, sur ARS-GRIN, je tombe sur Graham Spy: https://npgsweb.ars-grin.gov/gringlobal/accessiondetail.aspx?id=1012568

Ça semble plausible. Sa mère serait donc un « sport » ou une mutation naturelle rouge vermeille de Northern Spy, un zone 5. Et ça expliquerait la ressemblance au niveau forme et même du goût, ainsi que la longue conservation.

En gros, il y aurait donc du potentiel pour la culture de semis même en OP (pollinisation ouverte).

Un peu de lecture supplémentaire sur les plantes résistantes à la tavelure et porteuses du gène Vf produisent en général un ratio de 1:1 (donc 50%) de progéniture porteuse du gène de résistance à la tavelure.

Pas mal! Tout donc pour m’encourager à décoller une petite vingtaine de graines de Primevère, qui soit dit en passant, était pas mal pour une pomme d’octobre mangée en fin janvier. Trois mois plus tard, la pomme était encore pas mal. Bien que proche de la délicieuse, elle avait toutetois un peu plus de saveur et de parfum, tout en ayant un peu d’acidité et avec sa chair encore ferme et croquante. Donc, effectivement, son nom de bonne jusqu’au printemps est justifié.

Tout ça pour dire deux choses. Attention à l’écriture du nom de vos variétés; c’est si facile de renommer un fruit et de perdre l’information qui s’y rattache. Et enfin, choisissez judicieusement le nom de vos fruits. Un mauvais nom fera toute la différence au niveau marketing. Olympic est, selon moi, effectivement plus intéressant comme nom que Primevère (un peu bizarre comme nom, non?). Quoique je ne cautionne pas le fait de renommer une variété pour faire de meilleures ventes.

Restera plus qu’à tester mes semis pour la résistance à la tavelure. Quelqu’un a les 7 souches de la tavelure avec une serre/laboratoire à prêter (ou une bourse pour la recherche)?

Pour info sur la recherche en croisement de pommiers résistants à la tavelure:

https://hort.purdue.edu/newcrop/pri/breeding.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s