La poire Beurré d’Amanlis et suivi du poirier Seckel sur amélanchier

Connaissez-vous la poire beurré d’Amanlis? Sur Wikipédia, on peut y lire que la poire beurré d’Amanlis serait selon certains une poire qui aurait été trouvée à Amanlis, près de Rennes, dans le Nord-Ouest de la France. D’autres clament qu’elle serait en fait issue des croisement du célèbre Van Mons, théoricien de la reproduction/sélection des arbres fruitiers, plus particulièrement en pomologie.

La poire Beurré d’Amanlis: source, les croqueurs Auxois-Morvan https://croqueursauxoismorvan.wordpress.com/poire-beurre-damanlis-3/

Description du fruit de la beurré d’Amanlis: fruit assez gros, à la chair blanche citrine, verte sous la peau, mi fine, fondante, juteuse. plus ou moins parfumée, souvent un peu acidulée et de qualité bonne à assez bonne.

Je m’intéressais à cette poire depuis un moment, surtout après avoir découvert que Claude Jolicoeur, un passionné de cidre et de poiré, avait réussi à en faire fructifier pas très loin de chez moi, à Petite-Rivière-Saint-François. Ce qu’il avait à dire à propos de cette poire était plutôt encourageant (extrait d’un article paru dans la revue Pomona de NAFEX 2007):

Il ne m’en fallait pas plus pour me convaincre de trouver des boutures et tenter des greffes, ce que j’ai fait au printemps dernier.

J’en ai greffé trois boutures, une sur mon poirier Ure, une sur mon poirier John, l’autre sur un amélanchier. Devinez quelle bouture a survécu?

IMG_6339

Ma greffe de beurré d’Amanlis sur amélanchier début juin. Rien n’avait encore poussé (greffé à la mi-mai).

IMG_8831

La même greffe de beurré d’Amanlis sur amélanchier début juillet (1 mois plus tard).

(Comme vous pouvez le constater sur la photo, je conserve toujours un peu du porte-greffe amélanchier, car sans remettre en question ce que j’avais lu, il faudrait toujours en conserver un peu, sinon le porte-greffe finirait par mourir… Théorie que j’ai l’intention de tester éventuellement, mais pas tout de suite et surtout pas avec mon beurré d’Amanlis!)

Et je souligne en passant que selon moi, mes greffes de beurré d’Amanlis n’ont pas nécessairement échoué pour cause d’incompatibilité, mais parce que le bois avait été prélevé depuis longtemps et avait déjà débourré au frigo.

Et j’en profite aussi pour faire un suivi de ma greffe de Seckel hâtif (Early Seckel) sur Amélanchier, greffé il y a deux ans déjà, au printemps 2014.

IMG_8805

Seckel Hâtif sur Amélanchier – greffe de trois ans

Ma greffe est toujours bien vivante. Toutefois, après son premier hiver (en 14-15), l’arbuste a fait du sur place et n’a presque pas poussé. L’hiver suivant a été un peu plus doux et lui a été plus propice. Mon seckel montre enfin des signes de croissance. Par contre, toujours pas de fleurs et encore moins de fruits. Les deux têtes (deux yeux greffés) mesurent au plus 1,20m (4 pieds) de haut. À droite, on peut voir la portion amélanchier que j’ai conservé.

Et en passant, un autre passionné des fruitiers de Trois-Rivières m’a contacté pour me dire que Beauté Flamande a aussi été greffé sur Amélanchier avec succès. Nous en sommes donc à trois variétés compatibles!

Sinon, un petit retour sur la beurré d’Amanlis. Voici un autre lien d’une galerie de photo de poires, incluant une photo de la beurré d’Amanlis. La galerie est une extension d’un livre que j’ai bien l’intention d’acquérir: The book of Pears par Joan Morgan.

http://www.thebookofpears.fruitforum.net/directory/beurre-d-amanlis

La seule critique négative que j’aurais à faire de ce livre, serait qu’il présente beaucoup de cultivars d’Angleterre et peu connus ailleurs.

Une photo prometteuse prise par M. Jolicoeur en 2007:

La poire beurré d’Amalis, source: http://picasaweb.google.com/cjoliprsf (répertoire Pears for Pomona 2007)

Je termine avec un article que je viens tout juste de trouver sur une recherche qui a été faite à l’OSU (Oregon State University) sur la greffe de poires sur Amélanchier, tiré de la revue Good Fruit Growers: Promising pear rootstock du 15 avril 2015. On y suggère une production de 14 bins de poires par acre en « troisième feuille »? ou de 20 poires par arbre en production intensive, avec de gros fruits pour Anjou.

À lire!

pearrootstock2

Des poires Anjou sur Amélanchier. Vraiment très nanisant l’amélanchier! source: http:www.goodfruit.com/wp-content/uploads/PearRootstock2.jpg

Publicités

2 réflexions sur “La poire Beurré d’Amanlis et suivi du poirier Seckel sur amélanchier

  1. Bonjour !

    Je vais vérifier l’état de mes greffes de ce printemps sur Amélanchier, mais de mémoire, j’ai au moins les cultivars suivants qui ont pris: Savignac, Northbrite et Ste-Sophie. Ça en fait donc trois de plus à ajouter sur la liste ;o) ! Il me semble (à vérifier) que j’avais une poire russe Krazulya qui avait aussi fonctionné. À première vue, on peut donc dire que d’une façon générale, les greffes de poiriers européens semblent compatibles (au minimum à court terme) avec les amélanchiers.

    David

  2. Merci pour l’information! Je serais curieux de savoir si quelqu’un a réussi à se rendre à la fructification. Pour ma part, pas encore.
    Et en passant, j’avais aussi essayé de greffer du Doyenne d’été, mais la greffe a débourré puis flétrie. Donc, des cas d’incompatibilités peuvent aussi survenir.
    Par contre, je suis tombé sur un article intéressant qui parle d’une recherche qui aurait été menée à l’Université de l’Oregon (OSU) avec de bons résultats avec la poire d’Anjou sur Amélanchier. Dommage, Anjou n’est pas rustique du tout en zone 3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s