Semis de poires et diversité génétique

L’automne est désormais arrivé et les plantes se préparent à l’hiver. Enfin, la plupart d’entre elles! Plusieurs de mes semis de poiriers sont désormais à leur deuxième, voire troisième année et seront maintenant assez grands pour subir les rigueur de l’hiver en dehors de la neige. Ce sera donc au printemps que je pourrai commencer à élaguer mes semis et déterminer lesquels sont assez aptes à survivre en zone 3!

SONY DSC

En bas à gauche, deux semis de poires hybrides (Communis x Ussuriensis) provenant d’un poirier sans nom. Le rouge est très joli, j’ai presqu’envie de le garder comme poirier ornemental (je l’ai fait pousser afin de l’utiliser comme porte-greffe).

D’ici là, je ne peux qu’émettre des hypothèses. Comme celle de penser que les poiriers dont les feuilles changent de couleur et au moins, arrêtent de pousser, seront mieux préparer à survivre.
Il faut l’admettre, je n’ai pas de grosses attentes. La plupart des poiriers communis ne survivent pas au delà de -35’C. Je compte donc sur mes semis hybrides qui contiennent un bagage génétique de poiriers ussuriensis rustiques afin d’augmenter mon taux de survie.

Observation: les poiriers de types asiatiques et ussuriensis ont tendance à avoir un feuillage rouge/pourpre tandis que le feuillage de certains communis et regelii jaunissent.

Je vous partage quelques photos de la diversité des couleurs des feuilles d’automne de mes semis de poiriers.

SONY DSC

Le beau et délicat feuillage du pyrus regelii jaunit en automne. Ceux-ci ne sont définitivement pas vigoureux. Je comprends pourquoi il ne poussent pas au delà de 3 mètres (et pourquoi on ne les utilise que peu comme PG)

 

SONY DSC

Mon semis de Korshiskyi X. Celui-ci a beaucoup poussé cette année, malgré la sécheresse du mois d’août. Son beau feuillage mauve/pourpre semble indiquer un possible croisement avec du pyrus de type ussuriensis.

 

SONY DSC

Mes semis de Starkrimson (clapp’s favorite). Les feuilles d’un seul semis du lot a changé de couleur. Sera-t-il plus rustique pour autant?

 

SONY DSC

Mes semis de Ya Li, poiriers asiatiques. À date, je n’en ai trouvé aucun qui survit aux grands froids.

 

SONY DSC

Un semis de Seckel aux feuilles pourpres. J’ai peinturé son tronc en blanc pour éviter le gel et craquement en hiver.

 

SONY DSC

Mon seul semis de Luscious dont les couleurs ont changé.

 

SONY DSC

Difficile à voir sur la photo, mais il s’agit de semis de John, au centre, on peut voir les feuilles pourpres de plus grand d’entre eux.

 

SONY DSC

Mon Seckel hâtif greffé sur Amélanchier. Ses feuilles deviennent rouges et jaunes presque fluo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s