nouvelles du verger – mai 2018

De retour d’un cinq jours bien rempli à préparer le verger pour une nouvelle saison. En gros, beaucoup de plaisir en alternant les menus travaux incontournables d’entretien, soit: détacher les branches des arbres, tailler le bois brisé par la neige, retirer les protecteurs à mulots, remplacer les arbres morts, ajout de fumure (en partie), taille des petits fruits et de la vigne.

Je me suis gardé le meilleur pour la fin: le greffage! 🙂 Comme chaque année, je m’étais dit que j’avais déjà tout ce dont j’avais besoin et n’avais prévu que quelques remplacements au verger… Rien à faire: d’un courriel entre amis à un autre, j’ai récupéré du bois à greffer d’une quarantaine de variétés de poires, pommes et prunes intéressantes à essayer. Impossible de résister! Alors, pourquoi pas ? J’aurai donc des arbres en avance lors de ma prochaine extension du verger dont les travaux sont lentement mais surement en route.

Mes quelques pertes de l’année: mes poiriers Luscious et Summercrisp ainsi que Northbrite. Pour les pommes; c’est mon Ginger gold qui a rendu l’âme, tandis que j’ai aussi perdu mon prunier Stanley et mon abricot Moongold.

Qu’à cela ne tienne, j’ai plusieurs remplaçant en lice.

Voici donc quelques images du verger qui se réveille.

Photo du verger à la mi-mai. Cette année, il reste encore beaucoup de neige, conséquence des tempêtes tardives de fin d’hiver et aux accumulations record; plus de 2m par endroits.

En bas à droite, on voit bien mon prunier Mont-Royal qui se porte à merveille, alors que j’ai du remplacer plusieurs autres pruniers à proximité dont la rusticité laissait à désirer.

Un prunier de remplacement: l’hybride japonais (salicina) Fofonoff ou Homesteader, supposé rustique zone 2.

Au centre, mes semis de pommes Empire, dont j’espère avoir les premières fleurs et peut-être fruits cette année. J’ai bien hâte de voir – après cinq ans – s’ils produiront des pommettes, des pommes et surtout, si ça sera bon au goût! Au pire, ils deviendront d’excellents porte-greffe.

Quelques unes de mes greffes de l’année; dans ce cas-ci, des pommiers sur bud 118; un peu de tout; du Wealthy, Spartan, Red Baron, Collet, Cox’s Orange Pippin, Fall red…

Enfin! des bourgeons floraux de poires. Sur la photo, c’est mon porte-greffe John, auquel j’ai laissé quelques branches qui se prépare à fleurir.

Bon jardinage!

Publicités

Cueillette du bois à greffer pour l’atelier du 5 mai à venir

Encore beaucoup de neige au verger, à Petit-Saguenay. À certains endroits dans le verger, la neige passe dessus ma clôture à chevreuil de 7 pieds de haut, c’est donc qu’il reste encore plus que 2m.
Quelqu’un m’avait demandé des boutures de cassis et j’ai du creuser 1m dans la neige avant d’atteindre le haut de la talle.


Moi qui dans ma grande naïveté, croyait pouvoir tailler et nettoyer les dommages d’après hiver et en plus, pulvériser mon huile de dormance. Oups, je suis soit en avance dans ma tête, soit le printemps en retard. Je vote pour un peu des deux.

Ça sera donc partie remise au début mai pour l’entretien de printemps.

Au moins, mes récoltes de bois à greffer sont faites. J’ai plusieurs variétés de pommes et de poires prêtes à partager le 5 mai prochain. Ce que j’ai récolté de mémoire:

Pommes: Liberty, Norland, Priscilla, Honeycrisp, September Ruby, McIntosh, Sweet 16, Scarlet O’Hara

Poires: John, Miney, Old Home, Summer Blood birne, Patten, Golden Spice, Beauté Flamande, Early Gold.

Ma récolte de bois à greffer pour l’atelier du 5 mai

Et en passant, j’aurai d’autres boutures de variétés supplémentaires en provenance d’un deuxième verger, donc le choix sera au rendez-vous.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Un rappel du lien avec les détails de la formation du 5 mai:

https://poirespetitsag.wordpress.com/2018/03/31/atelier-de-greffage-a-quebec-le-5-mai-2018-prochain/

Connaissez vous le champignon compagnon du jardin par excellence, le strophaire rouge vin?

Qu’est-ce qu’on fait quand il tombe une ixième tempête de neige déprimante qui nous tombe sur la tête? On pense au jardinage.

J’ai justement reçu ceci hier:

Ma toute nouvelle trousse de culture facile de Strophaire rouge vin, un des meilleurs champignons compagnon du jardin.

Le strophaire sur le site de mycoquébec: https://www.mycoquebec.org/bas.php?post=Stropharia&l=r&nom=Stropharia%20rugosoannulata%20/%20Strophaire%20%C3%A0%20anneau%20rugueux&tag=Stropharia%20rugosoannulata&gro=35

En résumé, c’est un très gros champignon (jusqu’à 20cm), à la chair ferme et de saveur agréable. Par contre, reste à savoir si les insectes et vers s’y intéressent, j’imagine bien que oui.

Vous n’avez qu’à taper son nom (stropharia rugosoannulata) pour tomber sur une pléiade d’images tout aussi impressionnantes les unes que les autres.

En attendant de pouvoir en récolter moi-même, en voici quelques images pour se mettre l’eau à la bouche:

source Flickr – Roberta Dell’Anno https://www.flickr.com/photos/inner_nature/7257623268

et une autre ici

https://www.flickr.com/photos/inner_nature/7257624724

Source: themushroomforager.com/category/king-stropharia/

Et ici:

Un vidéo ici (en anglais) de Adam Haritan qui publie des vidéos YouTube sous le pseudonyme LearnYourLand. Le vidéo est intitulé Massive Wine Cap Mushroom: https://www.youtube.com/watch?v=cLUy6-i16Cs

Il en a publié un deuxième sur comment identifier le champignon en question: https://www.youtube.com/watch?v=KGh3Ark6JEM

C’est un ami qui m’en avait parlé pour la première fois, aux Fêtes. Ça m’avait bien surpris de ne pas connaître le pourtant réputé « géant des jardins », moi qui m’intéresse à la mycologie depuis des années. En fait, la raison en est fort simple, c’est que ce champignon est originaire d’Europe. Les variétés indigènes de strophaires du Québec sont plutôt indigestes ou beaucoup plus petits que celui-là.

J’avais donc très hâte de me procurer du mycélium (filaments végétatifs du champignon ou hyphes) afin d’inoculer des buttes de culture de courges au printemps. De plus, avec un peu de chance, il produira plusieurs saisons.

Par contre, en janvier, j’avais localisé ce site, soit mycoboutique.com – très bien construit – pour me procurer mon kit. Je vous recommande chaudement mycoboutique.com, car le site est truffé d’information pertinente et de trucs de cultures comme ici:

http://www.mycoboutique.com/fr/documents/culture/exterieur

En suivant ce lien, vous trouverez plusieurs PDF d’instruction de culture extérieure de mycélium de champignons, tels que la morille, la culture sur buche de la pleurote, sur les coprins et le strophaire.

Sauf qu’en retournant pour passer une commande, la semaine dernière, le strophaire était en rupture de stock. Il l’est encore cette semaine. Quelle déception!

J’ai donc dû user de stratégie et faire preuve d’initiative. Je devais trouver un autre fournisseur. En cherchant à nouveau, je suis cette fois tombé sur une autre compagnie québécoise, cette fois de Montréal nommée Champignon Maison (http://www.champignons-maison.com/).

Finalement, c’est de là que provient mon kit. Fiouf! Mission réussie. Et malgré que leur site soit plutôt semi-fonctionnel et qu’ils n’ont pas tenu compte de mon commentaire/consigne, j’ai obtenu ma commande rapidement et en parfait état. De plus, la compagnie possède plusieurs points de vente, dont quatre à Québec, mais aussi répartis un peu partout dans la province. Leurs produits sont donc accessibles facilement.

Voir ici: http://www.champignons-maison.com/index.php/nos-trousses/points-de-vente

De plus, ce qui est particulièrement intéressant dans le cas de ce kit soit de ce champignon-ci, c’est que j’ai lu que le strophaire est un bon champignon pour le compagnonnage.  L’intérêt premier du strophaire réside dans le fait que c’est un champignon saprophyte, soit décomposeur et qui n’entre pas en compétition avec les végétaux. Par opposition à certains champignons qui peuvent soit aider les racines de façon symbiotique (mycorhize ) alors que d’autres vont carrément leur nuire.

Enfin, je termine avec un lien vers un article de bioptère qui «participe à un projet de recherche sur le développement d’un substrat de culture adapté et de stratégies techniques pour la culture du strophaire rouge vin (Stropharia rugosa-annulata), en collaboration avec Saveurs du boisé Choquette.»

Le tout a fait l’objet d’un reportage très intéressant diffusé en 2017 à l’émission La semaine Verte à Radio-Canada ici: http://www.biopterre.com/un-champignon-meconnu/

https://ici.radio-canada.ca/tele/la-semaine-verte/2016-2017/segments/reportage/9981/champignon-strophaire-rouge-vin

Bon visionnement! 🙂

 

 

Atelier de greffage à Québec le 5 mai 2018 prochain

Joyeuses Pâques et bon congé aux chanceux qui sont en fériés! Bon courage à tous les autres.

Je vous parlais récemment d’un possible atelier de greffage à venir dans cet article. https://poirespetitsag.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=1990&action=edit

Alors, je le confirme. Je donnerai bel et bien un atelier pratique sur le greffage le 5 mai prochain, à Québec (Ulaval), en collaboration avec l’asso étudiante VIA Agro-écologie (http://viaagro.wixsite.com/via-agro-ecologie).

Détails de l’atelier sur le greffage :

Quand : le 5 mai 2018, de 9 à 12h

   Où : sur le campus de l’Université Laval, pavillon Paul-Comtois (local à déterminer)

      Prérequis : un couteau à greffer (ou canif bien affuté) + un rouleau de ruban électrique et marqueur permanent

   Combien : 30$ (1 arbre à greffer) ou 40$ (3 arbres à greffer) pommier ou poirier au choix

Contenu de la formation : courte présentation sur les techniques de greffage. La greffe proposée sera la greffe anglaise compliquée avec démonstration à l’appui.

  • Porte-greffes: Bud118 pour les pommiers et du OHxF97 pour les poiriers, dans les deux cas du 75-80% par rapport à un franc et surtout, du rustique au moins zone 3-4.
  • Bois à greffer : j’apporterai des greffons de plusieurs variétés de fruitiers de mon verger (avec une courte description de chacun). Vous pouvez aussi apporter votre bois de pommiers ou poiriers à propager ou échanger, de la maison.

Les places (et porte-greffes) sont limitées à 15 personnes

pour réservez votre place, écrivez-moi à ajetteaqua@yahoo.ca

***

Petits rappels pour ceux qui veulent récolter leur bois à greffer (pommiers ou poiriers)

Votre bois à greffer doit être dormant (bourgeons non-ouverts), et prélevé sur un arbre exempt de maladies.

Pour en savoir plus sur la conservation du bois à greffer:

http://www.greffer.net/?p=752

Premiers semis de pommes issues de croisement 100% contrôlé qui germent enfin

Depuis quelques jours, j’ai enfin le bonheur de voir germer mes premières pommes et poires issues de pollinisation 100% contrôlées, donc de parents connus (par opposition à la majorité des mes autres semis, dont la fruit est connu, mais pas l’autre parent-pollen).

Ça fait long comme processus, plus particulièrement pour les poires; dans leur cas, c’était du pollen congelé depuis 2 ans, donc une histoire d’amour qui aura débuté au printemps 2015 avec:

  1. la récupération et congélation du pollen,
  2. la pollinisation des poires au printemps 2017
  3. la récolte des fruits à l’automne 2017, puis des graines,
  4. la stratification cet hiver
  5. et finalement, la germination… maintenant!

Je confirme donc l’arrivée de deux premiers bébés Golden Spice x Comice, avec un troisième en route et trois autres au frigo.
Et ce matin, c’est mes premiers Priscilla X Honeycrisp qui pointent enfin le bout d’une première petite racine.
Il faut peut-être de la patience, mais que de plaisir ça rapporte en retour!

Mes premiers semis de poires Golden Spice x Comice qui poussent enfin!

Et en lien avec tout ça, je me permets de partager une nouvelle ressource sur la sélection et le croisement des pommes, malheureusement, c’est encore une fois en anglais. Il s’agit d’un coupe de passionnés de particuliers dont la vocation est surtout une question de diversification génétique, mais aussi de résilience aux insectes et maladies, ainsi qu’aux variations et perturbations climatiques grandissantes.

Citation tirée de leur section About us: « The case for widening the genetic variation in the cultivars and varieties supplying our food is indisputable, not least in the face of the challenges posed by climate change. Breeding for greater resilience in terms of resistance to new and established pests and diseases, and tolerance of environmental perturbations, such as waterlogging and unseasonable temperatures »

Voici leur lien:

https://www.yvapplebreeders.com/

Et le lien de vidéos qu’ils ont partagés sur Youtube (sur le même sujet):

https://www.youtube.com/channel/UCku11NupY80z4lI6UPMk-NA

PS: pendant ce temps, voici quelques uns de mes semis de malus sieversii qui se portent à merveille.

Prêt pour ma présentation sur l’implantation d’un verger en permaculture

Ça y est! J’ai travaillé fort, mais mon powerpoint est prêt. Je suis désormais fin prêt à donner ma première présentation sur l’implantation d’un verger permaculturel, lundi prochain.
C’est toujours fou comment ça prend douze heures pour préparer une présentation qui a durera trois; le choix du contenu, les déchirements entre ce qui est le plus important et l’ordre des sujets. Et puis on change d’idée…


Faute de partager ma présentation sur mon blogue, l’exercice m’a permis de trouver plusieurs sources intéressantes et pertinentes, néanmoins souvent biaisées: soit l’approche était commerciale, soit la source venait de France ou des États-Unis.

Au final, on ne s’en sort donc pas, il faut adapter et personnaliser, ce qui fait la richesse d’une présentation, non? Sinon, à quoi bon.

Alors voilà! Je partage mes trouvailles d’intérêt sur l’établissement d’un verger:

En français:

À savoir à tout prix avant de planter ses arbres fruitiers ou Les conseils techniques de la cellule Vergers du PCDN de Viroinval

https://pnvh.files.wordpress.com/2014/09/pcdn_vergers_1asavoiravantdeplanterweb.pdf

et

Des pommes sans intrants de synthèse – magasine Farmers2Farmers (Belgique): https://fr.farmers2farmers.org/case_study/neonics-fruits-bioschuurke/

En anglais…

Small Orchard Development – Varieties and Rootstock (Extension Illinois) – https://web.extension.illinois.edu/bcjmw/downloads/57279.pdf

Income from a diverse young orchard – de C.J. Walke (Maine Organic Farmer & Garden Journal – Fall 2016: http://www.mofga.org/Publications/MaineOrganicFarmerGardener/Fall2016/FallReminders/tabid/3219/Default.aspx

Je termine avec un vidéo:

Planning and operating a mixed fruit orchard – Bob Tritten (Michigan State University): https://mediaspace.msu.edu/media/Planning+and+operating+a+mixed+fruit+orchard++April+24+2017/1_f1zcd6lt

Graines de pommes et poires, ça vous intéresse?

J’ai fait l’inventaire de mes graines et j’en ai vraiment beaucoup!

Afin de faire profiter les autres de ce que j’ai amassé (et que je n’arriverai jamais à tout faire pousser), j’ai décidé de partager mon inventaire pour ceux qui auraient envie, tout comme moi, de s’essayer à cultiver des fruitiers.

J’ai concentré mon choix sur les choses les plus rustiques ainsi que sur les cultivars les plus intéressants au niveau soit gustatif, soit de la résistance à la tavelure.

Le prix: 2$ le paquet + 3$ de transport (pour le Canada).

Il ne faut pas tarder: les pommiers et poiriers demandent 2 à 3 mois de stratification au frigo.

Premier arrivés, premiers servis!

Prunes et chum (hybrides prunus besseyi)
Mirabelle en provenance de France 2017 18 graines 1x
Poires
Sumercrisp 2017 Op – du Québec, provenance précise inconnue – 18 graines 18 graines 1x
Ure 2017 – Op – Côte de Beaupré (Old Home et B. Flamande possible) – 15 graines 15 graines 1x
John Op (autopollinisation) 2017 – 10 graines 10 graines 1x
G Spice 2017 (Comice ou Gerry de type Bartlett) 10 graines 10 graines 1x
Beauté Flamande 2017 – Op – Côte de Beaupré (Old Home et Ure possible) – 22 graines 22 graines 1x
Old Home 2017 – Op – Côte de Beaupré (Old Home et B. Flamande possible) 20 graines 2x
Pommes
Reinette Russet 2016 Op – du Québec, provenance précise inconnue – 20 graines 10 graines 1x
Galarina 2017 Op – du Québec, provenance précise inconnue 15 graines 2x
Sweet sixteen op (2014) – alentours de Québec – 20 graines 20 graines 1x
Norland 2016 Op (Liberty, Irène (Norland x Dolgo), selkirk) – 22 graines 22 graines 1x
Irène (Norland x Dolgo nain) 2017 Op – (Norland, dolgo, selkirk, honeycrisp possible 20 graines 4x
Norland 2017 Op (Honeycrisp, Irène, Dolgo, Selkirk, William’s Pride possible) 20 graines 2x
Honeycrisp 2017 Op (Norland, Dolgo, Liberty, Selkirk, Irène, William’s Pride possible) 15 graines 2x
Dolgo 2017 Op (Norland, Honeycrisp, Selkirk, Irène, William’s Pride possible) 20 graines 3x