Cueillette du bois à greffer pour l’atelier du 5 mai à venir

Encore beaucoup de neige au verger, à Petit-Saguenay. À certains endroits dans le verger, la neige passe dessus ma clôture à chevreuil de 7 pieds de haut, c’est donc qu’il reste encore plus que 2m.
Quelqu’un m’avait demandé des boutures de cassis et j’ai du creuser 1m dans la neige avant d’atteindre le haut de la talle.


Moi qui dans ma grande naïveté, croyait pouvoir tailler et nettoyer les dommages d’après hiver et en plus, pulvériser mon huile de dormance. Oups, je suis soit en avance dans ma tête, soit le printemps en retard. Je vote pour un peu des deux.

Ça sera donc partie remise au début mai pour l’entretien de printemps.

Au moins, mes récoltes de bois à greffer sont faites. J’ai plusieurs variétés de pommes et de poires prêtes à partager le 5 mai prochain. Ce que j’ai récolté de mémoire:

Pommes: Liberty, Norland, Priscilla, Honeycrisp, September Ruby, McIntosh, Sweet 16, Scarlet O’Hara

Poires: John, Miney, Old Home, Summer Blood birne, Patten, Golden Spice, Beauté Flamande, Early Gold.

Ma récolte de bois à greffer pour l’atelier du 5 mai

Et en passant, j’aurai d’autres boutures de variétés supplémentaires en provenance d’un deuxième verger, donc le choix sera au rendez-vous.

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Un rappel du lien avec les détails de la formation du 5 mai:

https://poirespetitsag.wordpress.com/2018/03/31/atelier-de-greffage-a-quebec-le-5-mai-2018-prochain/

Publicités

Un atelier de greffage début mai

Je suis en train de regarder pour organiser un atelier de greffage à Québec début mai (probablement le 5 ou 6 mai).
La formule serait de type; faite votre greffe sur place et repartez avec votre arbre, avec une courte présentation/formation sur diverses techniques, mais celle suggérée sera celle de la greffe anglaise compliquée (il ne faut pas se laisser impressionner par son nom, elle n’est pas du tout difficile à apprendre ni à faire).

Je pensais offrir la formation avec deux tarifs de: Formation + 1 arbre à greffer pour 30$ ou 40$ pour 3, avec combinaison de poires ou pommiers aux choix (premiers arrivés premiers servis) car j’en aurai 40 à offrir au total (sans compter le bois de greffage, que j’apporterai gracieusement).

Les portes-greffes seraient du Bud118 pour les pommiers et du OHxF97 pour les poiriers, dans les deux cas du 75-80% et surtout, du rustique au moins zone 3.

L’avantage, ça serait que j’apporterais mes retailles de bois de fruitiers à greffer et ça permettrait aussi aux gens d’apporter leur propre bois de pommiers ou poiriers à propager ou échanger.

Reste à me trouver un endroit.

Pommier Liberty sur pommetier de type baccata

S’il y a des intéressés, me faire signe, puisque les places seront TRÈS limitées.

Faire pousser son jardin intérieur de verdure comestible

D’ici l’arrivée de l’été, c’est toujours agréable de se faire pousser quelques primeurs, c’est à dire de la verdure et des légumes un peu plus tôt que prévu en jardin.
À cet effet, je n’ai pas résisté à l’envie de me planter quelques graines de verdure à l’intérieur, histoire de profiter d’un peu de croquant avant les récoltes du début d’été.

Mon cœur de chou, environ une semaine après sa plantation le 14 avril dernier.

Mes semis et cœur de chou. En haut, du gombo, au centre mon chou déjà repoussé. En bas et à droite, des semis de Kale et de choux à feuillage.

Et pour y arriver, rien de mieux que les membres de la famille des choux: les brassicaceae (https://fr.wikipedia.org/wiki/Brassicaceae) ! Cette vaste famille de plantes comprend les choux, brocolis, radis, navets et choux-fleurs, mais aussi les moins connus légumes à feuillages tels que les bok choy, choux chinois, kale et cie!

Quelques graines de Kale Red russian, de bette à carde et voilà! J’avais déjà une petite réserve à venir de feuillage vert vitaminé dans laquelle je pourrais piger tout le printemps, sans avoir à me soucier des insectes et des vers à choux!

J’en ai profité pour recycler un cœur de choux qui voulait vivre! J’avais un vieux chou au frigo et qui avait commencé à faire des racines. Je l’ai dépouillé de ses feuilles et ne lui ai laissé que sa tête ou presque. Une fois replanté, il a aussitôt repris vie. Bien qu’il essaiera immanquablement de fleurir, d’ici là, je peux déjà récolter un plant de chou frais gratuit qui a repoussé en à peine un mois, alors que je m’apprêtais à le jeter de toute façon.

Mon chou ressuscité: prêt à manger après un mois et demi; à récolter avant qu’il ne prenne toute la place de mon « potager » d’intérieur et surtout, qu’il ne monte en fleur.

Cette idée m’a inspiré à essayer de trouver un article intéressant sur le sujet. L’Internet regorge de liste de légumes à repousser soi-disant facilement à la maison. Toutefois, d’expérience, ce n’est pas toujours le cas et ce n’est pas toujours aussi facile qu’on le dit. Plusieurs articles vantent la plantation du gingembre par exemple, ou du poireau ou encore du fenouil avec lesquels je n’ai jamais eu bien du succès. C’est donc dire que ce n’est pas si facile qu’on le dit.

Par contre, le céleri vaut la peine d’essayer. Voire mon autre billet sur le sujet ici: https://poirespetitsag.wordpress.com/2015/09/20/des-nouvelles-du-verger-2/

J’ai trouvé un article intéressant, inspiré du livre de Bernard Lavallée – que je n’ai pas lu – mais dont la liste de légumes qu’on peut faire pousser à la maison parait plutôt réaliste et que je vous recommande (l’article du moins):

Article du Huffingtonpost: « Faire pousser soi-même des légumes… dans sa cuisine! inspiré du livre de Bernard Lavallée http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/03/24/legumes-cuisine-jardinage_n_6932710.html

PS: À noter que faire repousser les têtes de légumes racines fonctionne assez facilement. Par contre, le plant qui en résultera essaiera quasiment toujours de « monter en fleur ». C’est bien parfait si on veut en récolter les graines, ou encore si on veut en consommer le feuillage et/ou les fleurs. Il ne faut pas s’attendre à une nouvelle production de ladite racine, voilà tout.

Greffage 101 – sources de PG et de greffons

capture-decran

Ça y est! C’est déjà terminé. C’était une chouette édition de la fête des semences (deux jours!) et j’ai pu y donner ma conférence express sur le greffage 101. La salle était presque pleine; des gens curieux, allumés et participatifs. J’ai été surpris du nombre de questions pointues et pertinentes. Une très belle expérience quoi! Il y a du potentiel pour un bon futur bassin de greffeur pour échanger.

Toutefois, 45 minutes, c’est très court.

J’ai eu plusieurs question sur mon expérience de greffe de tomate sur patate (deux membres des solonacés). Mon expérience s’était soldé par un résultat moyen. Reste à savoir si le choix du cultivar de tomate y est pour quelque chose… Voici donc un lien vers les deux articles sur ce sujet: https://poirespetitsag.wordpress.com/?s=pomate&submit=Recherche

Pendant ma conférence, j’ai présenté de façon très brève ma liste de sources de porte-greffes ainsi que de greffons. Pour ceux qui n’auraient pas eu le temps de tout prendre en note, tel que promis, je remet l’information ici, sur mon blogue.

Pour les Porte-greffes:

Verger Pépinière Bord du lac: Ils ont de tout et à prix raisonnable (mais je ne les ai pas encore essayé – vous me direz!): https://www.vergerpepiniere.com/porte-greffe

Pommiers: Whiffletree, GreenBarn (variés)
et ArbresEnLigne (malus siberica et Antonovka à partir de semis)
Poiriers :Whiffletree et GreenBarn (OldHome x Farmingdale – OHF 333) et ArbresEnLigne vendent du poirier Ussuriensis (poirier de Mandchourie)
Pruniers :Lafeuillé (lafeuillee.com) ont des prunus nigra et americana

Notez que dans certain cas, il faut contacter les vendeurs car l’information sur la vente des PG n’est pas sur leur catalogue/site.

Pour les greffons (bois à greffer)

Site d’échange:

-Fruitiers.net (davantage d’utilisateurs Français, mais de plus en plus de Québécois)
-Gardenweb canada (en anglais) – http://forums.gardenweb.com/forums/excan

Pépinières :
http://www.appleluscious.com
O’Keefe Grange, Dubbinton Ontario (j’ai déjà passé un commande avec eux et le bois pour greffer était très petit et moyen)
Corn Hill Nursery (pommes et qlqs poiriers)

Germoplasmes: ceux-ci privilégient la recherche, mais sont relativement ouverts aux requêtes du grand public.

GRIN.ca soit le site de Ressources phytogénétiques du Canada
Et le germoplasme de l’Université de Saskatchewan – soit le Prairie Fruit Genebank)

Voilà!

Et si quelqu’un a de l’information à ajouter à cette liste, n’hésitez pas à m’en faire part!

PS: J’ai quand même réussi à trouver un cinq minutes pour me rendre à la pièce d’échange de semis et après m’être délesté de quelques sachets de graines récoltées par moi, j’ai mis la main sur de la courge Potimarron. Une nouvelle variété de hubbard à faire pousser. Super!

Atelier de greffage 101 c’est dans une semaine!

Rappel: C’est bientôt, soit dans une semaine que je donnerai ma conférence sur le Greffage pour débutant!

Quand? dimanche 5 mars 12:30

Où? à la salle « Espace Jardin » de l’Université Laval (carte ici)

Combien? Gratuit!

J’y parlerai de quelques greffes courantes et faciles à faire, qu’on peut pratiquer avec du matériel déjà à la maison.

Le lien: Fête-des-semences-de-quebec-2017

C’est gratuit, venez en grand nombre! Pour plus d’info, voir: http://www.facebook.com/ events/465205413867067

ou http://fete.agricultureurbaine.net/conferences/espace-jardin/

Au plaisir de vous y voir!

Conférence le 9 novembre prochain sur l’Art de la greffe dans un contexte de verger rustique

Petite invitation à une conférence que je donnerai sur mes expériences avec l’art de la greffe dans un contexte de verger en permaculture au Saguenay zone 3.

Le tout s’est décidé un peu sur le tard, mais si ça vous tente, c’est le mercredi 9 novembre prochain à 17h30, au pavillon Paul Comtois Local 3111 et… c’est gratuit!

J’encouragerai toutefois une contribution volontaire aux organisateurs, soit le groupe étudiant VIA Agro-Écologie, qui m’ont invité.

affiche-85x11-300dpi

VIA Agro-Écologie « fait la promotion et la sensibilisation des alternatives agro-écologiques, pour un environnement sain dans l’optique du développement durable. Plusieurs conférences sont organisées chaque année sous cette trame de fond. On y trouve une bibliothèque détenant des livres sur l’agriculture et le maraîchage biologique, la traction animale, les énergies vertes, la gestion des matières résiduelles, les plantes médicinales, l’agriculture urbaine (et beaucoup d’autres sujets!) pouvant être consultés et empruntés par tous les étudiants de la FSAA. VIA tient aussi un jardin écologique et communautaire situé tout près du Jardin Roger Van den Hende. Une parcelle peut y être louée à coût modique! Informez-vous auprès de la personne responsable.  » source: http://www.agetaac.ulaval.ca/clubs-et-comites/via-agro-ecologie/

Des germes étranges qui émergent de mon compost…

Surprise dans mon compost; y’a des trucs qui surgissent!
Ça m’arrive souvent de trouver des pousses de graines qui émergent; cerisiers, pruniers, avocatiers, vigne ou souvent des tomates, concombres ou courges. Mais cette fois, je ne reconnaissais pas le type de pousses.
Solution, il fallait déterrer et trouver la source de ces germes étranges.

Le résultat:

IMG_1926

Ce sont des branches de mes figuiers taillées durant l’été. J’avais tout mis au compost et les branches repoussent.

C’est donc dire que des figuiers, c’est vraiment, mais vraiment facile à multiplier! J’ai essayer différentes façon: boutures dans l’eau, enterrées avec un sac pour conserver l’humidité de la partie hors-terre, des boutures plantées directement au 9/10 en terre. Et cette fois, je confirme qu’une bouture complètement sous-terre, en plein compost, repousse également.

En conclusion, des figuiers, c’est facile à multiplier! 🙂

PS: Bientôt un petit bilan du verger et j’ai aussi l’intention de parler un peu de ce qu’il en est avec mes expériences de Porte-grefffes de poiriers.