Petite pruche deviendra grande

Je vous présente bébé pruches! 🙂

L’été passé, j’avais récupéré une grosse cocotte géante d’une pruche, vers la fin de l’été. En cherchant sur le web, je croyais m’être trompé d’essence, car on décrit partout les cônes de Tsuga comme étant tout petits. Mais non, elle était très volumineuse. Voire un exemple ici:

http://www.tree-guide.com/canadian-hemlock

Les pruches, c’est tellement beau. Et en plus, c’est dans la même famille que les pins (pinaceae). Cet arbre, en plus de pouvoir atteindre des hauteurs impressionnantes d’environ 30m, peut vivre jusqu’à 300 ans! Et c’est sans compter leurs jolies épines délicates et son port gracieux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pruche_du_Canada

La cocotte semblait mature, d’une belle couleur pourpre presque brune, mais ne s’était pas encore ouverte. Par conséquent, elle n’avait pas encore libéré ses graines. C’était parfait, étant donné que je voulais m’essayer à en faire pousser.

Car oui, les graines de conifères se trouvent bien dans les cocottes, qui doivent être récoltées à la fin de l’été, soit au début septembre, avant que celles-ci ne soient ouvertes. Par temps sec, les cocottes s’ouvrent d’elles-mêmes et il suffit de les secouer ou de les cogner doucement pour qu’elles libèrent leur précieuse cargaison.

Tout comme les samares des érables, les graines des tsugas sont munies d’ailettes afin de faciliter leur dispersion par le vent. Toutefois ces ailettes ne sont pas nécessaires à la germination et se brisent facilement en frottant les graines les unes aux autres, puis en soufflant doucement pour les séparer.

Le résultat:

graines de pruche

J’étais surpris de lire que leur taux de germination est ordinairement assez bas, soit d’environ 30%. Ça explique mon taux de réussite… moyen 8 sur 25 environ graines qui ont germé. Néanmoins, avec mes huit petites pruches, je considère mon expérience un bon succès. Déjà que j’aurai bien du plaisir à essayer de trouver de la place à tout ce beau monde sur ma terre de Petit-Saguenay, au-delà de l’utilisation comme potentiels brise-vents.

Publicités